Peces est donc le second motif choisi pour la collection Viena. Ce nouveau service raffiné (remis au goût du jour, mais qui conserve l’essence même de l’expertise de La Cartuja de Sevilla) a été créé à partir des motifs complexes du service Georgica, conçu par Carmen García Huerta.

En l’occurrence, Viena arbore un motif retrouvé dans les archives de la société sévillane, datant de 1885 : trois carpes japonaises prises dans un filet sur un fond marin. Ce dessin s’inscrit dans le courant « exotique » de quelques-uns des décors les plus emblématiques de la marque, tels que ceux de la collection Ceilán. Ces décors, évocateurs de contrées lointaines et de colonies, étaient très appréciés au XIXe siècle, à une époque où les voyages étaient encore très rares, mais où Séville se distinguait déjà par son important port commercial. En outre, l’ancre, qui fait partie des insignes de La Cartuja depuis son origine, vient renforcer ce thème extraordinaire.

La carpe est elle aussi un symbole et est omniprésente au cours de l’histoire des plus grandes cultures asiatiques. Appelée koi en japonais, la carpe est aussi l’un des éléments de la mythologie chinoise. Selon la légende, ce serait l’un de ces êtres aquatiques qui aurait remonté le cours du fleuve Jaune et aurait traversé l’une de ses cascades, avant de se transformer en dragon. Au cours du XIXe siècle, époque où ce motif fut créé, une pratique appelée Nishikigoi (i.e. « bijoux vivants ») émergea au Japon. Cette pratique consistait à hybrider différentes espèces de carpes pour obtenir d’impressionnantes palettes chromatiques. Au-delà de la mythologie, il est vrai que ce poisson, tout comme le saumon, ne cesse de se mouvoir et a tendance à nager à contre-courant. C’est ainsi que la carpe est devenue un symbole de persévérance et de force de caractère.

Pour ce nouveau service, le dessin original a été modifié et redessiné numériquement. Ses couleurs d’origine ont été remplacées par un rouge orangé caractéristique des carpes japonaises et des nuances turquoise ont aussi été ajoutées. C’est donc au tour de la collection Viena d’arborer ce motif onirique ; offrant des pièces contemporaines, mais toujours chargées d’histoire.

Pour célébrer son 177e anniversaire, La Cartuja de Sevilla ressort ce motif et fait appel à cette persévérance et à cette capacité d’adaptation qui caractérisent le travail de l’entreprise et de ses artisans, qui ont toujours su allier tradition et innovation.